Euro Tech Conseil

Cyberattaque et guerre numérique :  quel impact?

Cybersecurity

L’invasion russe de l’Ukraine par exemple ne se déroule pas seulement sur le champ de bataille : l’Ukraine est à la recherche de pirates informatiques pour déclarer une guerre numérique à l’encontre de l’Etat Vladimir Poutine. En effet, au 21e siècle la guerre ne se fait pas seulement avec des armes. Les cyberattaques informatiques sont devenues également un moyen assez puissant pour conduire à une guerre numérique. A vrai dire c’est une guerre où tout le monde peut s’y joindre, sans avoir besoin d’une mitrailleuse. C’est dans ce sens, que le gouvernement Ukranien a fait appel à des mouvements hacktivistes pour rejoindre une cyberguerre contre la Russie. Le projet est coordonné via le service de messagerie Telegram. En parallèle, certains affirment que la Russie mène des attaques numériques contre ses ennemies depuis des années. Cependant, rien ne peut être confirmé ou prouvé dans une telle guerre. En d’autres termes, il est impossible de vérifier quels groupes ou individus sont derrière une cyberattaque et quels motifs ils poursuivent.

Qu’est-ce qu’une cyberattaque ?

Par cyberattaque, on entend toutes les attaques électroniques qui ont lieu via une connexion réseau et qui se déroulent dans un cyber espace virtuel. Les attaques de ce type visent à contourner ou à surmonter les barrières de sécurité existantes dans les systèmes informatiques. Par exemple, divers systèmes, logiciels et méthodes comme le phishing, ransomware et spoofing sont utilisés pour espionner ou détourner des données confidentielles ou personnelles. Ces programmes malveillants sont désormais si sophistiqués et hautement développés que les options de défense et de traçabilité conventionnelles sont souvent limitées.  En théorie, tout ordinateur connecté à un réseau peut être victime d’une attaque de pirate informatique. Le seul moyen pour se protéger contre une cyberattaque est de se munir d’une solution de cybersécurité sur-mesure et fiable pour minimiser les risques.

D’ailleurs, des études récentes montrent que la cybercriminalité augmente d’année en année. Les attaquants tentent à plusieurs reprises de profiter des systèmes d’entreprise particulièrement vulnérables et d’exploiter habilement leurs éventuelles faiblesses. Ils visent souvent une rançon.

En revanche, certaines cybermenaces ont également des motivations plus profondes, parfois politiques tel est le cas pour l’Ukraine et la Russie. Dans ce cas, les attaquants tentent de voler, détruire ou détourner des systèmes et des données au nom du « hacktivisme ».

Quel est le but d’une cyberattaque ?

Le but d’une cyberattaque est de perturber les processus commerciaux ou de nuire de façon permanente à la réputation de la cible. Ainsi, les cybercriminels utilisent diverses techniques pour lancer une cyberattaque, y compris les logiciels malveillants et des logiciels espions, à l’instar des chevaux de Troie, des virus ou des malwares.

Les différents types de cyberattaques

Ces dernières années, les cybercriminels perfectionnent de plus en plus leurs méthodes et trouvent sans cesse des voies et moyens toujours plus perfides pour lancer des attaques sur les systèmes informatiques de leurs victimes.

 Certaines des méthodes les plus notoires et les plus courantes incluent :

  • Les malwares ou logiciels malveillants : les logiciels espions, les ransomwares, les virus et les spywares.
  • Le phishing ou hameçonnage : méthode d’envoi de communications frauduleuses
  • L’attaque Man-in-the-middle (MitM)
  • DDoS ou attaque par déni de service
  • Injection SQL
  • Attaques Zero Day

Quelles sont les conséquences d’une cyberattaque ?

Plus il y a de numérisation, plus il y a de cyberattaques – et elles peuvent être dangereuses si, par exemple, l’approvisionnement énergétique ou le système de santé sont affectés.

La raison pour laquelle la sécurité dans l’espace numérique a acquis une telle importance politique est que cette sécurité n’existe plus. Il n’y a pas seulement d’innombrables gangs criminels qui sévissent sur Internet aujourd’hui, attaquant des entreprises, cryptant des données et extorquant des rançons. Les services secrets de nombreux pays sont également actifs sur Internet. En effet la sécurité gouvernementale de plusieurs pays coure un véritable risque par le cyber espionnage. Sommes-nous donc en pleine guerre numérique, une cyberguerre ? A vrai dire, une attaque numérique peut avoir de lourdes conséquences : coupures de courant, administrations paralysées, pas de téléphone ni d’internet. De même, les cyberattaques font partie de la guerre moderne. Dans la guerre entre la Russie et l’Ukraine, elles servent à démoraliser et à désinformer, mais ont également un impact sur la guerre. Enfin, dans certains cas, cependant, les attaques numériques peuvent également avoir un impact très spécifique sur le déroulement de la guerre.

Comment se protéger contre les cyberattaques en 2022 ?

Bien que les cyberattaques soient un combat permanent, elles peuvent être évitées en connaissant les différents types de protocoles et ressources utilisés par les acteurs malveillants.
Ainsi, la prévention d’une violation de votre réseau et de ses systèmes nécessite une protection contre une variété de cyberattaques. Pour chaque attaque, la contre-mesure appropriée doit être déployée/utilisée pour la dissuader d’exploiter une vulnérabilité ou une faiblesse.

Voici quelques-uns des moyens les plus courants de prévenir les cyberattaques :

Cyberattaque
  • Élaboration de politiques de cybersécurité
  • Mise en place d’une formation de sensibilisation à la sécurité
  • Installation de filtres anti-spam et de logiciels anti-malware
  • Déploiement de pare-feu de nouvelle génération (NGFW)
  • Installation de la détection et de la réponse aux points de terminaison (EDR)

Pour les cyberattaques avancées, une équipe d’au moins 2 à 3 ingénieurs en sécurité de l’information serait nécessaire pour gérer des solutions logicielles personnalisées et des tests avancés de l’environnement d’une organisation, notamment :

  • Effectuer des évaluations de vulnérabilité
  • Réalisation de tests d’intrusion de routine
  • Mise en œuvre de la gestion des informations et des événements de sécurité (SIEM)
  • Déploiement de logiciels de détection et de prévention des intrusions (IDS et IPS)
  • Création d’un programme de prévention des pertes de données (DLP)
Pour échanger avec l’un de nos experts, n’hésitez pas à nous contacter.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Cyberattaque