QUEL IMPACT DE LA COVID-19 SUR LES BLACK FRIDAY ?
Publié le : 19 novembre 2021
COVID-19 et Black friday

Après une période de vente difficile, les détaillants et le e-commerce s’inquiètent : la pandémie aura-t-elle un impact (négatif) sur les ventes ?
Covid-19 continue d’avoir un impact profond sur le comportement d’achat des consommateurs. Il s’avère que le Black Friday est beaucoup plus compliqué que ces dernières années, en particulier pour les commerçants de détail.

Les consommateurs vont-ils déserter les magasins durant le Black Friday ?

Bien que divers moyens soient installés dans les magasins,  des solutions hydroalcooliques soient utilisées, que le personnel et les clients soient obligés de porter des masques et que le paiement soit effectué via les cartes,  systèmes bancaires préférés, les consommateurs comme les commerçants sont toujours préoccupés par cette pandémie.

La plupart des gens pensent que cela va durer, et n’envisagent pas se rendre dans les magasins malgré les mesures de santé et de sécurité pour profiter des grandes occasions du Black Friday.

Depuis l’entrée en vigueur des nouvelles restrictions en Angleterre le 5 novembre 2020, tous les détaillants non essentiels, tels que les magasins de vêtements et d’articles ménagers, ont dû fermer leurs magasins au public, bien qu’ils soient toujours en mesure de proposer le service Click & Collect et la livraison. Même pour ceux qui pourront ouvrir, des restrictions strictes devront être mises en place pour réduire le contact physique entre les clients et le personnel, et pour respecter les directives gouvernementales. Cela signifie que les détaillants britanniques devront adapter massivement leurs stratégies par rapport à 2019, ce qui entraînera un certain nombre de défis.

Fait encourageant, les dernières données de l’ONS montrent que les ventes au détail ont retrouvé leur niveau prépandémique en août, malgré la réduction de la fréquentation des rues commerçantes, ce qui pourrait être le signe d’une reprise de la confiance des consommateurs. Au cours des dernières années, les mois de novembre et décembre ont été les plus importants pour le commerce électronique au détail, cependant, la pandémie a entraîné une augmentation significative des ventes – juin 2020 était 15% plus élevé que décembre 2019 et avec une enquête de Wells Fargo indiquant que 70% des consommateurs ne prévoient pas de retourner dans les magasins cette année, cela pourrait signifier que les ventes en ligne sont destinées à augmenter encore plus alors que nous nous dirigeons vers le pic traditionnel du commerce électronique.

Black Friday et COVID-19

Quel Impact sur les boutiques de vente en ligne ?

Pendant la période de confinement nous avons assisté à des changements majeurs dans le comportement d’achat des consommateurs. Cette période a été propice au « court-circuit », à l’auto-deliver, aux achats en ligne et aux achats en gros de nombreux articles, principalement des matières premières.
Une orientation des achats sur le e-commerce a donc été observée.
En juillet 2020, tout le monde a commencé à douter de l’impact de la pandémie sur les comportements d’achat pendant l’été et les vacances.
Pour le Black Friday, tout comme l’achat des cadeaux de Noël et autres grandes occasions de shopping, il est certain que la plupart des achats physiques se transformeront en achats en ligne.

En effet, selon diverses enquêtes, seuls 4% des répondants envisagent de faire leurs achats en magasin, tandis que 28% envisagent de faire des achats sur Internet.

Boostez vos ventes grâce à la transformation digitale de votre business

Digitalisez votre entreprise

En période de confinement, le Black Friday en 2020 ne sera diffusé qu’en ligne, et tous les magasins seront fermés à l’exception des articles essentiels.
Afin de réguler le marché, face à la flambée des ventes d’Amazon, le gouvernement américain a demandé au géant de la distribution de suspendre ses activités de campagne avant le Black Friday.

La décision a fait suite à une vague de protestations de petits commerçants. Face à ce mouvement, le gouvernement a donc tenté de jouer le rôle de modérateur dans une concurrence impossible entre les boutiques en ligne et les magasins physiques

Les consommateurs du Black Friday étaient mitigés. Une partie d’entre eux (minime soit-elle) prévoyait de faire leurs achats dans les magasins physiques. Bien que la majorité estime que les mesures de santé qu’ils ont prises sont suffisantes pour le shopping durant le Black Friday en magasin, mais souhaiteraient promouvoir les achats en ligne à cause de cette situation.

Mais pour ce faire, il faut se lancer immédiatement ! Les commerçants doivent s’organiser et s’assurer que leurs sites web, leurs applications et toute leur infrastructure digitale (social media, publicités en ligne, e-mailing) soient à la hauteur.

0 commentaires

ARTICLES RÉCENTS

# TAGS

EURO TECH CONSEIL
Entreprise de développement web sur mesure

Discutons de votre projet et découvrons ce que nous pouvons faire pour apporter de la valeur